Tag Archives: vie

Célibataires: Les livres qui nous font du bien

20 Sep

Il ya a des jours où nous avons moins la gnaque, et ces jours là, tomber sur des bons livres pourraient nous remettre d’appoint. Voici quelques uns de ces livres qui réconfortent les célibataires les jours de grise mine. Accompagnés de temoignages, s’il vous plait.

 

« Ensemble c’est tout » d’Anna Gavalda.
« Je suis actuellement célibataire et plutôt déprimée de ce statut… J’ai dévoré ce roman. Une histoire pleine d’espoir avec des personnages aussi paumés qu’attachants ! Cette lecture m’a redonné le sourire et m’a montré que le destin est toujours plein de délicieuses surprises.  »
Juliette, 27 ans.

« Laissez-moi » de Marcel Sauvageot
« La narratrice de ce livre vient de passer quelques jours de rêve avec son amoureux. Il lui promet monts et merveilles, bague et mariage, mais elle doit d’abord se faire soigner, et part en sanatorium. Elle reçoit une lettre dans laquelle il lui apprend qu’il en épouse finalement une autre. Elle lui écrit alors ces lettres, pour faire couler sa peine, pour l’apprivoiser, pour l’exorciser. Elle se livre, explique qu’elle n’est pas celle qu’elle a voulu montrer, qu’il ne la connaît pas, qu’il s’égare. Dans son discours, elle s’affirme en tant que femme libre, elle oublie les convenances, elle prend le risque de la lucidité. Sa modernité est étonnante, surtout quand on se rappelle que cette femme est morte en 1934, à l’âge de 34 ans. Elle analyse l’amour et la souffrance, elle se découvre, arrive à mettre des mots sur ces émotions qui nous débordent. C’est un livre charmant, qui apaise la peine, à conseiller quand on ne sait plus comment consoler ses meilleures copines. »
Dorothée, 30 ans.

« Le Journal de Bridget Jones » d’Helen Fielding
« Sans parler de chef d’œuvre, Le Journal de Bridget Jones m’a fait beaucoup de bien, d’abord parce qu’il m’a fait rire, ensuite parce qu’il permet de se sentir moins seule dans son cas. Je dois avouer m’être pas mal reconnue dans le personnage, les névroses alimentaires en moins. La pression de sa mère, c’est quelque chose que je connais bien ! L’angoisse de finir seule dévorée par des chiens m’a également effleurée… Bref, grâce à Bridget, je me suis sentie un peu comprise. Ce que j’aime bien chez cette fille, c’est son pouvoir d’autodérision, qui permet de ne pas trop se prendre au sérieux, même quand on peine à trouver l’amour… »
Agathe, 35 ans.

« Lettres à Laurence » de Jaques de Bourbon Busset
« Ce petit livre est formé de lettres écrites par l’auteur à sa femme après sa mort. J’ai tout simplement été bouleversée par la force de cet amour. Je l’ai lu après une rupture et j’ai pensé qu’un amour absolu était possible, contrairement à ce que beaucoup tentent de faire croire et que j’avais fini par croire moi aussi. Ce livre donne envie de voir l’amour en grand, en long et en large. A mettre en balance avec L’amour dure trois ans…. »
Hélène, 38 ans.

Maintenant à vous de jouer, vous avez un bon panel de choix de livres qui pourraient vous remettre le moral au beau fixe pendant les mauvais jours.

Publicités

Celibataire, aimez vous!

13 Sep

J’avais dans un article précédent, promis de vous donner quelques conseils sur la façon dont nous devrions toutes profiter de la vie de célibataires, tout en étant actives dans la vie, et tout en prenant du plaisir, et en ayant encore plus envie de prendre du plaisir.

Aujourd’hui, je vous donne le premier conseil:

aimez vous vous même!


La qualité la plus attirante que vous pouvez posseder en tant que femme célibataire, c’est la façon dont vous vous percevez vous-même. Croyez moi, votre manque d’amour de vous même, votre manque de confiance en vous se repère à un kilomètre!

Il faut montrer au monde que vous vous aimez, peu importe la façon dont vous vous percevez: grande, petite, mince, pulpeuse, tout cela n’a pas d’importance.

vous devez vous-même vous faire plaisir et faire tout ce que vous aimez, comme une manucure, une pédicure, vous acheter de nouveaux vêtements, vous faire dorloter au spa, etc.

En gros, vous devez être amoureuse de vous même, lorsque vous n’avez pas encore d’amoureux.

Cela pourra vous aider à vous rendre prête et tout à fait irrésistible le jour où vous ferez une jolie rencontre.

Comment vivre sa vie de femme celibataire?

6 Sep

Les gens ont tendance à penser que le célibat la pire chose qui puisse arriver à une femme. Dans la société, dans les médias, la pression repose sur la femme célibataire à qui ont rappelle toujours le risque de finir seule et de ne jamais se marier.

Selon eux, être normale c’est être « casée », avoir une taille zéro, et paraitre affamée. Si on rentre dans ces critères, alors le monde nous appartiendrait, ou nous accorderait enfin le bonheur et le plaisir de vivre comblée.

Si c’est le cas, alors qu’en est-il de celles qui n’ont pas l’air anorexiques, celles qui n’atteignent pas ces canons de « beauté », ou qui restent célibataires malgré cette pression de la société et des médias? son-elles malheureuses ou vivent-elles aussi bien? Devrions nous nous sentir minables, ou malheureuses parce que nous sommes célibataires?

Eh bien voici les réponses que j’apporte à ces questions:

D’abord, le mariage n’est pas forcément pour tout le monde, Pour maintenir une relation conjugale saine, il faut beaucoup d’efforts, de concessions, et de dévouement. Alors si l’on ne se sent pas prête à fournir ce genre d’effort, il vaut mieux rester celibataire jusqu’à ce que l’on soie prête.

Souvent je ne peux pas m’empêcher de vouloir poser la question suivantes aux femmes qui se sont mariées un jour, et qui ont divorcé très peu de temps après (pour ne pas dire la semaine d’après)

N’aurait-il pas été mieux de rester célibataire et d’attendre de rencontrer quelqu’un qui ne vous prenne pas pour acquise?

Malheureusement, ce n’est pas comme cela que ça se passe aujourd’hui.

Les femmes rêvent toujours d’une histoire comme dans ces films où les mariages sont comme des contes de fées et se terminent toujours bien.

Il est donc bien, parfois de savoir attendre.

Et si ce jour n’arrivait jamais?

Eh bien dans les prochains articles, je vous donnerai quelques conseils sur la façon dont nous devrions toutes profiter de la vie de célibataires, tout en étant actives dans la vie, et tout en prenant du plaisir, et en ayant encore plus envie de prendre du plaisir.

La vie en couple serait mauvaise pour notre ligne!

24 Août

Si ces messieurs perdent du poids quand ils se mettent en couple, de nombreuses études ont montré que nous médemoiselles, avons une facheuse tendance à prendre du poids quand nous nous mettons en couple.

C’est que nous confirme Amélia Lake, chercheuse en diététique à l’Institut de santé sociale de l’Université de Newcastle, en Grande-Bretagne, qui a regroupé plusieurs de ces recherches.
Selon elle, si notre régime alimentaire est influencé par notre éducation ou notre statut social, il l’est aussi par notre partenaire dans la vie.

Elle revèle aussi que « de manière générale, les femmes sont plus concernées par une alimentation saine, alors que les hommes, eux, le sont moins ».

En d’autres termes,  lorsque nous nous mettons en couple, nous risquons de faire les frais, diététiquement parlant, de la malbouffe de notre compagnon, tandis que ce dernier a toutes les chances de profiter de notre hygiène alimentaire.

Et il ne faut pas oublier que lorsqu’on est aveuglée par l’amour, on en oublie parfois ses séances de sport et on modifie notre quotidien. pour privilégier les moments passés à se blottir dans les bras de notre cher et tendre.

Amélia Lake précise aussi que «Faire les courses et la cuisine ne veut pas dire que les femmes ont le contrôle absolu, concède la spécialiste en nutrition. Qu’elles veuillent faire plaisir à leur partenaire, c’est une chose. Mais il y a des choix qui résultent simplement d’une volonté de se simplifier la vie. Par exemple, si elle a l’habitude d’acheter du lait allégé et lui non, il y a des chances qu’ils n’en achètent plus qu’un, pour maintenir une certaine harmonie dans le couple.»

Et n’oubliez pas, medemoiselles, rappelez vous des réalités suivantes: 

1- Les hommes maigrissent lorsqu’ils se mettent en couple et maigrissent encore plus lors d’une séparation ou d’un divorce, alors que les femmes retrouvent très rarement leur taille et leur silhouette de célibataire en se séparant de leur mari.
2- Les hommes grillent naturellement plus de calories, même au repos car ils sont faits de plus de muscles. 

Comment choisir sa ville quand on est celibataire?

18 Août

Quand on est célibataire, on veut bien évidemment habiter et travailler dans une ville qui peut nous permettre de bien vivre notre célibat, ou même de rencontrer des personnes intéressantes.

Mais comment choisir sa ville?

Plusieurs critères entrent en jeu: les possibilités d’emploi, le coût de la vie, l’accès aux voyages, les divertissements, les opportunités sociales, la proportion des hommes par rapport aux femmes, la part de célibataires dans la population la saineté du mode de vie, ou plusieurs autres facteurs.


En cette période de difficulté economique, l’emploi pèse lourdement sur l’esprit des femmes celibataires et d’autres français en âge de travailler. Avec cette accent mis sur la carrière professionnelle, nous disqualifions donc toutes les villes ayant un taux de chômage supérieur à la moyenne nationale.

La presence dun aeroport international s’avère aussi important etant donné que lorsqu’on a une âme de célibataire, on aime bien arriver là où on veut arriver à n’importe quel moment et de la façon la plus simple.

Il faut aussi explorer les lieux pour les activités sociales, arts, sports et autres divertissements.

Il est aussi important de choisir sa ville du point de vue saineté du mode de vie, c’est à dire savoir si le mode de vie nous permet de rester en bonne santé et d’épanouir notre esprit.

Enfin, il faut examiner d’autres aspect du mode de vie tels que l’esthétique, le style personnel, et enfin le soutien communautaire.

Autant de critères qui peuvent jouer positivement et négativement, en fonction de l’importance que l’on y accorde.

En tout cas j’espère avoir fourni quelques indications pour celles d’entre nous qui veulent changer d’air ou vivre l’aventure dans d’autres villes.